fr

Restauration Onze-Lieve-Vrouwekerk

L’Église Notre-Dame a fait l’objet d’une restauration en plusieurs grandes phases. La manière dont l’ouvrage a été restauré progressivement et avec grande prudence constitue un modèle de conservation historique visant à rester fidèle à l’original. La restauration de l’extérieur a pris une bonne dizaine d’années et s’est terminée en 2011, lorsque la base de la tour, nettoyée et réparée, est enfin sorti de son empaquetage. La tour de briques complètement ravalée se dresse à nouveau fièrement devant les yeux admiratifs des passants. Datant des 13ème et 14ème siècles, elle est du haut de ses 115 mètres la plus haute construction en brique de la région. Il fut un temps où elle servait même de balise pour la navigation maritime. Aujourd’hui, elle compte toujours, avec la cathédrale Saint-Sauveur et le beffroi, parmi les trois tours caractérisant la ligne d’horizon de Bruges.

La restauration de l’intérieur a commencé en 2012. Lors de la phase qui s’est terminée fin décembre 2015, le chœur liturgique et le vestibule ont été rénovés en profondeur. Durant la phase entamée en janvier 2016, ce sera d’abord le tour des nefs centrale et septentrionale, ensuite de la nef méridionale, qui abrite la splendide sculpture de la Madone à l’enfant de Michel-Ange.

Au cours de la rénovation, le plafonnage sera réparé et les peintures murales seront autant que possible mises à nu et restaurées. Tous les autels, tombes et autres œuvres d’art subiront un nettoyage tout en douceur et une réparation minutieuse. Pendant ces travaux, les peintures qui ornent l’église seront soit déplacées, soit mises en sécurité. Les statues des apôtres de la nef centrale seront elles aussi protégées.

Photos de la restauration se trouvent dans cet album.

Plus d’infos sur les travaux (en néerlandais): service Patrimoniumbeheer

Pour savoir plus de la fonction religieuse de l’église: http://www.onthaalkerk-brugge.be/

vers pdf
Réservez votre séjour