fr

C’est comme si le temps n’avait pas de prise sur Lissewege avec son charmant canal, ses maisons de polder blanches et ses vastes champs. Une sorte de modèle d’un village flamand d’antan : charmant et un brin nostalgique. Les briques de l’église Notre-Dame de la Visitation sont un cas d’école de gothique côtier. L’intérieur remarquable recèle une statue miraculeuse de la Vierge Marie (1625), un buffet d’orgue étonnant, un jubé magnifiquement sculpté ainsi qu’une chaire (1652). Si vous prenez la peine de gravir les 264 marches des tours émoussées, vous serez récompensé par une vue panoramique sur les polders, jusqu’à Ostende et Bruges. Par temps clair, vous pouvez même voir Walcheren (Zélande). Au Moyen-Age, Lissewege était un lieu de pèlerinage. Les pêcheurs ont découvert à proximité d’un ruisseau, une statue miraculeuse de la Vierge. Une église a été bâtie pour la cacher. Les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle s’y arrêtaient et participaient à la relative prospérité de la ville grâce à leurs dons. En 1106, des bénédictins français ont été recrutés, invités pour fonder une abbaye à Lissewege. Leur négligence a entraîné la perte du terrain (comprenant la Thosankapel) au profit des Cisterciens qui l’ont transformé en un énorme complexe abbatial : Ter Doest. Des fermes ont été construites dans les (larges) environs de l’abbaye, souvent sur des sols que les moines et les bâtisseurs de digues avaient repris à la mer. Des bâtiments monastiques, seuls le pigeonnier, le porche monumental et l’immense grange abbatiale du 14e siècle ont résisté au temps. Plus d’infos sur le « village blanc » dans le centre de visiteurs de Lissewege, qui abrite en outre un très beau musée de Saints, avec 120 statues anciennes de saints patrons.

Réservez votre séjour