fr

Vous ne trouverez nulle part quelqu’un plus têtu qu’un Gantois. C’est dans ses gènes. Les Gantois se sont rebellés contre Charles Quint, ont fondé le premier syndicat flamand, mais ont également bâti de nombreux monuments impressionnants ainsi que des églises. Dans la cathédrale de Saint-Bavon, vous pourrez admirer L’Agneau mystique des frères van Eyck. Avant de vous installer à une des nombreuses terrasses du Graslei (quai aux Herbes) ou du Korenlei (quai au Blé), vous devez aussi forcément passer le long de l’imposant beffroi, le nouveau et très décrié hall de Gand ou encore l’hôtel de ville classé. Et puis bien sûr, il y a le château des comtes de Flandre (« Gravensteen »), construit en 1180 et, à l’ombre de l’édifice, le Patershol, le quartier sinueux médiéval mais très animé. La Maison d’Alijn (« Huis van Alijn »), le Design Museum, le SMAK et le STAM sont tous des musées originaux et novateurs. Des caractéristiques que l’on peut aussi attribuer à la population étudiante et à l’ambiance qu’ils créent dans la vie nocturne et dans la scène culturelle. Les Gentse Feesten (Fêtes de Gand) est le plus grand festival citadin d’Europe qui, chaque année, exalte toute la ville d’Artevelde.

www.visitgent.be
il existe une liaison ferroviaire directe entre Bruges et Gent-Sint-Pieters (durée : 23 min ; www.belgianrail.be).

Réservez votre séjour