fr

Centrale Begraafplaats Assebroek (Cimetière central)

Ce mystérieux cimetière n'est pas seulement le plus ancien de Belgique. C'est aussi un merveilleux lieu de silence, à quelques pas du centre-ville. D'éminentes personnalités brugeoises des arts, de la littérature, de la politique ou de la noblesse y ont trouvé leur dernière demeure.

Cimetière depuis 1787
À la fin du 18e siècle, l'empereur Joseph II ordonne la fin de la tradition séculaire des enterrements autour de l'église. Les cimetières doivent être déplacés, bien en dehors des murs de la ville, car l'hygiène et la santé publique sont des priorités. Les autorités communales de Bruges achètent rapidement un terrain à Assebroek. Le premier enterrement y a eu lieu en 1787 et depuis 1810, tous les habitants de Bruges ont été enterrés ici.

Une atmosphère feutrée
Vous entrez dans le cimetière par un joli portail. La paix et le calme, ainsi que le vert omniprésent, ralentissent les battements de votre cœur. Promenez-vous tout simplement. Admirez les hêtres à l'âge canonique, certains ayant plus de 200 ans. Au XIXe siècle, un monument funéraire imposant était un symbole de statut social pour les citoyens aisés. Signe ultime pour l'éternité. De nombreuses pierres tombales et sépulcrales sont issues de l'esprit créatif de sculpteurs de renom. Profitez de tant de splendeur mélancolique.

Élites brugeoises
Sur ce Père Lachaise de Bruges, vous trouverez, entre autres, les tombes du célèbre architecte de la ville Louis Delacenserie, du poète Guido Gezelle et du Britannique James Weale, connu pour ses recherches sur les Primitifs flamands. Les âmes de nombreux autres artistes, architectes et historiens y trouvent également le repos éternel.

De 2 à 12 hectares
Par rapport à 1787, le cimetière est maintenant beaucoup plus grand. À un moment donné, des parcelles ont été ajoutées pour les religieux, comme les jésuites et les sœurs du béguinage. Les Britanniques, qui étaient présents en grand nombre dans la ville au XIXe siècle, se sont également vu attribuer un coin particulier. Depuis la Première Guerre mondiale, une grande partie du cimetière est occupée par des tombes de guerre. Ici reposent des soldats et des civils belges, britanniques et allemands qui ont perdu la vie pendant la guerre. L'extension la plus récente permet d'accueillir un columbarium avec une pelouse de dispersion des cendres et un monument cinéraire.

Un patrimoine précieux
Un bâtiment remarquable situé près de l'entrée abrite une petite exposition. Sur le magnifique patrimoine, le folklore, l'art et l'architecture. Regardez les symboles typiques des tombes. Le sablier comme symbole du temps qui passe. Ou la colombe, les serpents ou la tête de mort. Ensemble, ils racontent une histoire d'espoir, de peur ou d'amour.

Un cimetière vivant
Aujourd'hui, la Stedelijke Commissie voor Graftekens (Commission pour les signes funéraires de la ville de Bruges) conseille la ville sur la gestion et la restauration du cimetière. Depuis les années 80, Bruges fait figure de pionnière en matière de réaffectation des tombes, c'est-à-dire de réutilisation des anciens monuments funéraires. Ainsi, des tombes sont enlevées, mais la ville encourage également la préservation et la restauration des monuments funéraires historiques. De cette façon, un vieux cimetière continue à vivre.

vers pdf
Best of Bruges Deal

Réservez un séjour d'au moins deux nuits à Bruges et profitez d'un Best of Bruges Deal exclusif gratuit d'une valeur de 50 euros!

  En savoir plus >  

vers pdf

Informations horaires

de 16-10-2021 à 31-03-2022
lundi 08:00 - 17:00 h
mardi 08:00 - 17:00 h
mercredi 08:00 - 17:00 h
jeudi 08:00 - 17:00 h
vendredi 08:00 - 17:00 h
samedi 08:00 - 17:00 h
dimanche 08:00 - 17:00 h

Locatie

Kleine Kerkhofstraat 62 , Brugge
instructions

Contact & Informatie